Les RH des entreprises font appel à des médiums !

 

Pour être aidé dans le processus de recrutement, de plus en plus de RH en France font appel aux services de médiums et d’astrologues. Une pratique qui n’est pas générale mais qui est loin d’être rare et qui peut s’avérer illégale si le candidat n’en est pas informé.

Quand les voyants aident les RH

Personne n’en parle ouvertement mais à en voir la fréquentation des salons de la voyance, les Français aiment les médiums, astrologues et autres cartomanciens. D’ailleurs, non moins de 10 millions de personnes vont demander conseil un voyant au moins une fois par an. Dans ce contexte, nulle surprise si les chefs d’entreprises demandent à ce qu’on lise les lignes de leurs mains. Les années de crise économique que nous venons de connaître n’ont pas été de nature à rassurer les entrepreneurs quant à l’avenir de leur boîte. Et pour ce qui est des recrutements, de plus en plus de RH font appel aux services de leur voyant préféré. Leur question est simple et directe : « Est-ce que nous devons embaucher ce candidat ? ». Chefs d’entreprises et RH consultent avec le CV de quelques candidats accompagnés généralement de leur photo.

Une pratique très discrète

L’inquiétude sinon l’incertitude du futur de leur activité poussent ces chefs d’entreprise et responsables RH à demander conseil à un astrologue ou un voyant. L’enjeu est de parvenir à savoir si le candidat est digne de confiance, s’il s’agit d’une personne fiable, qui saura s’adapter à l’entreprise. Car au-delà des compétences inscrites sur le CV, le recruteur cherche à se rassurer sur la personnalité du candidat. Les grands groupes comme les PME ont recours aux services des professionnels de la divination. Mais tout cela reste discret voire même secret car si le candidat n’en est pas informé, la pratique est illégale.

 

 

Publicité




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *