Les 7 métiers les plus dangereux qui recrutent

Les 7 métiers les plus dangereux - IStock

Les 7 métiers les plus dangereux – IStock

 

Il y a des métiers pour lesquels il ne faut pas être une petite nature et savoir prendre des risques. Chaque jour des milliers de femmes et d’hommes mettent leur vie en danger pour rendre la nôtre meilleure. Vous n’avez pas peur du vide ou des petites bêtes ? Alors, découvrez les 7 métiers les plus dangereux, mais toujours en recherche de main d’œuvre.

 

1. Pêcheur de crabes d’Alaska

Pour pratiquer ce métier, vous devez partir à l’autre bout du monde. Les pêcheurs de crabe d’Alaska ont un des métiers les plus dangereux au monde. Ils ont 90% de chance de plus de mourir quand ils partent en mission que tout autre métier. La noyade, l’hypothermie et les crabes sont les premiers facteurs. Les conditions sont extrêmes dans des eaux glacées à moins 15 degrés et se faire arracher le doigt par un crabe de 10 kilos n’est pas le plus agréable. Mais pour les pêcheurs, le risque en vaut la chandelle car il faut compter entre 44 000€ et 88 000€ pour 3 à 5 jours de pêche.

 

2. Laveur de vitres de gratte-ciel

Un métier où il ne faut pas avoir le vertige. Chaque jour, les laveurs de carreaux risquent leur vie pour que vous ayez des vitres propres. On peut citer la tour Majunga, la plus haute de France, qui mesure 183 mètres. Prêt à grimper ? Après un certificat de qualification professionnelle et un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité, vous pouvez vous lancer dans la carrière en freelance ou au sein d’un groupe. Vous pouvez gagner entre 1480 € et 2000€.

 

3. Démineur

Un métier d’actualité en recherche de main d’œuvre. Mais être démineur ce n’est pas fait pour tout le monde ! Vous devez avoir des nerfs d’acier, une patience infinie, ne pas avoir peur du risque et surtout ne pas trembler. En effet, lorsque vous manipulez des explosifs pour les neutraliser, la moindre erreur peut vous être fatale. Pour faire ce métier, vous devez d’abord passer par l’école de police. Le salaire varie en fonction du grade de l’officier.

 

4. Nettoyeur de scènes de crime

Après un homicide, un attentat, ou un accident de la route, il y a des hommes et des femmes qui viennent nettoyer les lieux après le passage des inspecteurs. C’est un métier important pour lequel il ne faut pas avoir l’estomac fragile, et une bonne maîtrise de ses émotions. Les nettoyeurs travaillent dans l’ombre et voient des choses que 90% de la population n’imagine pas. Le nettoyeur peut se retrouver dans des lieux dangereux et à risque comme les laboratoires de drogues. Son travail consiste à nettoyer et à stériliser les lieux pour que personne ne se doute des événements qui ce sont produits dans la ou les pièces. Pour accéder à ce métier il faut suivre une formation d’agent de propreté et d’hygiène et une agrégation de l’Etat. Vous pouvez gagner entre 1600€ et 2500€.

 

5. Exterminateur

Quand vous entendez exterminateur, vous vous dites qu’il n’y a rien de dangereux. Détrompez-vous ! Être exterminateur ce n’est pas uniquement s’attaquer aux cafards. Vous pouvez croiser des animaux et insectes bien plus vicieux et dangereux qui peuvent vous tuer ou vous transmettre des maladies dévastatrices. Comme des serpents, des ratons laveurs, des blaireaux, des araignées ou encore des rats. L’exterminateur n’a pas de salaire fixe, cela dépend de son nombre de missions par mois. En moyenne, il gagne entre 1600 et 4500€ par mois.

6. Testeur de médicaments

Etre testeur de médicaments, c’est être cobaye. Vous participez à des études cliniques pour des laboratoires pharmaceutiques ou des organismes de santé publique. Ainsi, pendant plusieurs semaines vous testez des médicaments et reportez les effets secondaires ressentis. Vous participez à aider la recherche, mais cela peut avoir un prix. Pour être testeur, il faut être en bonne santé, car il arrive en effet que certains gardent des séquelles à vie. Les cobayes sont rémunérés par mission. Pas plus d’une par semestre !

 

7. Technicien de maintenance de lignes à haute tension

Le métier de technicien de maintenance de lignes à haute tension consiste à s’assurer du bon fonctionnement des grandes artères électriques du pays. En cas de tempête ou de coupure de courant, c’est lui qui vient raccorder les lignes rompues. Il passe la plupart de son temps dans les airs et peut travailler dans des conditions extrêmes, dans les montagnes par exemple, où il est déposé par hélicoptère.  Chaque année, de nombreux techniciens perdent la vie ou se blessent gravement. En effet, il y a de gros risques de chutes ou d’électrocution à très haut voltage. Le bac est obligatoire pour accéder à ce métier. Il commence à 1600€, base à laquelle s’ajoutent des primes de risques.

 Publicité




Commentaires
  1. Romeobrown
  2. Tahar
    • remi barcelo
  3. Glody
    • Adeline
  4. haddad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *