Comment devenir gendarme ?

Nécessaire à la sûreté des biens et la sécurité des personnes, le gendarme fait partie de la fonction publique et dépend du Ministère de l’Intérieur tout en étant militaire. Contrôles routiers et enquêtes judiciaires font partie de son quotidien. Voici toutes les informations pour savoir comment devenir gendarme.

Le concours, l’étape indispensable

Comme de nombreux métiers de la fonction publique, pour devenir gendarme, il faut passer le concours de Sous-Officier de Gendarmerie. Pour passer ce concours accessible après le bac (ou équivalent), vous devrez cependant répondre à certains critères :

  • Être français
  • Avoir accompli ses obligations par rapport au Code du service national
  • Jouir de ses droits civiques
  • Être de bonne moralité
  • Avoir plus de 18 ans et moins de 35 au 1er janvier de l’année du concours
  • Être apte physiquement

Vous pourrez passer le concours pour devenir gendarme en externe. Gendarmes adjoints volontaires, adjoints de sécurité de la Police Nationale, militaires avec au moins 4 années de service et réservistes de la Gendarmerie pourront, eux, accéder au concours interne. Dernière option : le concours par « voie professionnelle ». Certaines expériences professionnelles d’au moins 3 ans peuvent permettre de s’y inscrire. Les conditions sont définies par un arrêté du Ministre de l’Intérieur. Rendez-vous à la brigade la plus proche de chez vous pour en obtenir les détails.

Devenir gendarme : et après le concours ?

Si vous obtenez le concours, la prochaine étape sera une formation dans une des écoles de gendarmerie françaises. Il en existe 5 et elles se situent à Montluçon, Chaumont, Dijon, Tulle et Châteaulin. Cette formation rémunérée durera 12 mois et s’organisera de la manière suivante : 9 mois de théorie et un stage de pratique de 3 mois. Ces périodes peuvent évoluer. Si vous n’avez pas le concours, vous pourrez tout à fait le passer. Attention cependant, vous n’aurez que trois essais.

Quelle unité rejoindre ?

Devenir gendarme c’est une chose mais les missions sont vastes et de nombreuses unités différentes cohabitent dans cette institution. L’unité territoriale en est la plus connue. Maus vous pourrez également devenir gendarme territorial ou intégrer l’unité d’intervention au GIGN, au PSPG (Peloton Spécialisé de la Protection de la Gendarmerie) ou au PSIG (Peloton de Surveillance et d’Intervention de la gendarmerie). Mais cela ne s’arrête pas là.

La police judiciaire (gendarme en unités de recherche ou rattaché à l’Institut de recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale) ou de le police de la route (motocycliste ou gendarme départemental) sont également des unités auprès desquelles vous pourriez être rattaché. Enfin, la Garde Républicaine et l’unité spécialisée qui regroupe les maitres-chiens, gendarmes en montagne, maritimes de l’air ou encore des transports aériens pourront également offrir de nombreuses opportunités de carrière.

 

Publicité




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *