3 choses à savoir pour comprendre sa fiche de paie

 

 

Lorsque vous recevez votre fiche de paie, il est parfois bien compliqué de comprendre toutes les informations qui s’y trouvent. A part le salaire brut et le salaire net, certaines données sont techniques. Et les cotisations sont très nombreuses.

1. Les informations de base de la fiche de paie

Sur toute fiche de paie, vous trouverez des informations légales de base, qui y sont systématiquement :

  • le salaire brut et le salaire net
  • votre identité : nom, prénom, emploi, niveau hiérarchique ou coefficient
  • l’identité de votre employeur : numéro Siret, code NAF ou APE
  • le nombre d’heures effectuées
  • la convention collective en vigueur
  • les dates de congés
  • le montant des congés payés

 

Extrait d'une fiche de paie (Istock)

Fiche de paie (iStock)

2. Fiche de paie: les prélèvements liés à la protection salariale

Sur votre fiche de paie, les prélèvements liés à votre protection sont classés en trois grandes familles.

  • La famille « santé » : elle comprend les prélèvements de la Sécurité sociale et la complémentaire santé (mutuelle).
  • La famille « accident du travail maladies professionnelles » : il s’agit de la participation de votre employeur aux accidents.
  • La famille « retraite » : elle comprend les prélèvements pour le régime de base de retraite mais aussi pour le régime complémentaire pour les cadres.
  • La famille « famille et sécurité sociale »: soit les prestations familiales.
  • La famille de l’assurance chômage.

 

3. Les modifications des cotisations

Depuis cette année, des modifications ont été apportées sur les fiches de paie. Elles concernent la CSG, la cotisation salariale maladie et la cotisation salariale d’assurance chômage.

  • La CSG (contribution sociale généralisée) est désormais qualifiée d’imposable ou de non imposable. La CSG non imposable a augmenté de 1,7%. Son niveau actuel est de 6,80% contre 5,10% jusqu’à présent.
  • La cotisation salariale maladie qui été de 0,75% est réduite à zéro, le gouvernement ayant décidé de la supprimer.
  • La cotisation salariale d’assurance chômage a été réduite, le taux est passé de 2,40% à 0,75%. A partir du 1er octobre 2018, elle sera également totalement supprimée.
Jeune femme en train de calculer sa paie (Istock)

Calcul fiche de paie (Istock)

 

 

 Publicité




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *